mardi 7 mars 2017

apulée #2 "De l'imaginaire et des pouvoirs"










Christian Hadengue
Alexandre Bergamini











revue de littérature et de réflexion

Rédacteur en chef
Hubert Haddad

Comité de rédaction
Yahia Belaskri
Jean-Marie Blas de Roblès
Hubert Haddad
Abdellatif Laâbi
Catherine Pont-Humbert

jeudi 26 mai 2016

Visites d'atelier cet été








SUR RENDEZ VOUS 

06 67 47 55 39
christianhadengue@gmail.com




Chemin de la découverte
11260, Fa


























































































"Après  les chrysanthèmes
hors le navet long
il n'y a rien"

Bashô









mercredi 3 février 2016

"PEINDRE EN AVEUGLE"










Christian Hadengue dit lui-même, en quelque sorte, "peindre en aveugle", sans souci de représentation figurante. Pour impulser le geste, le seul appel est à l'énergie intérieure. Le flux du Tao est là, et l'union homme/nature, si chers aux civilisations extrême-orientales, dont cette oeuvre s'est imprégnée à la source. Etats du monde et états d'âme ne font qu'un dans ces enchevêtrements de forces vitales, lignes cosmiques ou courants sismographiques. Les montagnes, les nuages, le vent et les torrents semblent être là, dans une presque présence, affleurante, allusive. L'air y féconde la terre. L'eau, le sang, la sève et l'encre sont une seule et même substance dans la fluidité dont le papier s'est nourri, enivré, dans ses vaisseaux, ses veines, ses artères, dans l'opacité de sa chair profonde, comme dans la transparence de son épiderme. Ce qui s'est imprimé dans la porosité du papier, c'est la tension essentielle, qui anime toute matière, tout être, et lui insuffle vie.

Alice Baxter



http://alicebaxter.blogspot.fr/p/christian-hadengue.html

vendredi 15 janvier 2016

Peintographie poétique



ou la mise en relation de la peinture et de la photographie




L’image picturale issue du pinceau, confrontée à l’art numérique 

Il s’agit là, d’une relecture du graphisme ;  l’inversion des valeurs noir et blanc donne une autre visibilité à l’espace, au rythme/séquence, à la tonalité. 

L’œuvre ne reproduit pas un espace, elle crée son propre lieu. 






format 50 cm x 50 cm




format 50 cm x 50 cm


samedi 15 août 2015

MATRICIELLES & FRAGMENTS







Mes Calligraphies

« Mes calligraphies » ne font pas référence à la tradition asiatique, dans la mesure il n’y a pas de sens littéraire.
Elles sont posées sur le papier, associées à l’idée de rythme, de mouvement, de fragment. Une façon de marquer la respiration, le temps, des repères identifiables dans l’espace, les traces d’un langage qui génère son propre vocabulaire.
Les chants d’oiseaux à l’aurore se superposent, couvrent des territoires à la limite de leur puissance. Ils créent ainsi une association de fragments sonores dont les rythmes et contretemps forment ensemble un mouvement invisible.










format 90x65 cm, encre sur papier de riz, marouflé sur toile
2015





format 90x65 cm, encre sur papier de riz, marouflé sur toile
2015




format 90x65 cm, encre sur papier de riz, marouflé sur toile
2015




format 100x65 cm, encre sur papier de riz, marouflé sur toile
2015